Préparer son congé parental côté vie privée !

Bonjour à tous et à toutes,

Oui je m’adresse également à ces « quelques » hommes qui ont ou vont franchir le pas.

Cet article ne traite pas de l’aspect professionnel du congé parental ni de son aspect administratif mais bien de l’aspect organisation !

Que ce soit par envie, conviction ou subi, passer du temps avec son enfant est un merveilleux cadeau… qui peut se révéler empoisonné !
Pourquoi subi ? Car pour beaucoup de couples, un congé parental est la seule alternative raisonnable en terme de mode de garde… mais je vous prépare un article sur ce sujet… restons concentrés s’il-vous-plaît !

Je ne parle pas d’enfant terrible mais bien de TOUTES les situations parce que si tout commence en général par un parent plein de bonne volonté et d’énergie il ne faut pas négliger les paramètres suivants.

A prendre en considération AVANT :

1/ Votre enfant vieillit

Non sans déc’ ! Alors oui, il/elle va grandir et c’est bien l’intérêt du congé parental. Le voir grandir, évoluer, apprendre à devenir une personne, utiliser ses mains, marcher, etc. etc. etc. c’est merveilleux !!!
Sauf que lorsqu’il (votre enfant) aura 1 an… les activités ne seront pas les mêmes qu’avec le nourrisson qui vous a donné envie (ou pas) de franchir le pas du congé parental. Il marchera très probablement, voir il courra un peu partout… enfin vous voyez l’idée ! Un tapis d’éveil et des comptines ne l’occuperont pas toute une journée !

Votre conjoint travaille dans un magasin de jouets et votre mère dans une librairie… ok, lisez la suite.

2/ La météo

Je ne vais pas parler de climat tempéré, continental ou autre mais de leur élément commun… Parfois il pleut, voire chez certains il neige et certaines années (2013 au hasard) c’est souvent !
Je vous avais prévenu(e)… c’est tout simple mais on n’y pense pas ! Il faudra occuper votre Piou d’amour durant ces plus ou moins nombreuses journées…

Vous avez connu la mousson en Inde et vous avez fait vos études au Canada… la météo, vous la gérez ! Super… si vous pouviez me contacter via la rubrique … on papote (clic), je me ferai un plaisir de faire un article avec tous vos trucs et astuces ! Mais prenez tout de même quelques minutes pour lire la suite…

3/ un enfant peut coûter plus cher que prévu

Un pic de croissance … ou plusieurs ! une canicule, un hiver très tôt dans l’année ou plus long que prévu… autant de raisons qui peuvent vous obliger à refaire sa garde robe en urgence… et hors soldes #pasdebol
Et votre congé parental s’accompagnera très vraisemblablement d’une perte de salaire.

Vous avez justement des bons cadeaux à finir valables dans toutes les enseignes pour enfants… pfiou ! mais je veux votre secret mais j’ai un dernier point à vous soumettre !

4/ Les discussions… entre adultes consentants

Que vous soyez parent isolé ou en couple cet argument vous concerne !
Lorsque l’on attend toute une journée pour enfin !!! parler avec ce fameux adulte, il peut arriver que justement il ne soit pas consentant ! Pour les raisons suivantes :
– Votre moitié a eu sa journée de travail et a déjà discuté avec d’autres personnes (si si vous entendrez cet argument) !
– Votre moitié est souvent en déplacement et entre le décalage horaires et les réunions sans fin… vous ne l’aurez pas nécessairement tous les jours.
– Vous comptez faire le tour de tous les commerçants… ça va vous revenir cher ! Vous ne pourrez pas décemment passer tous les jours et ne jamais rien acheter… ils travaillent EUX 😉
– Vous avez de très bons amis et vous adorez vous téléphonez ! Vous profiterez justement des siestes pour papoter tranquilou de votre nouvelle vie d’homme/femme au foyer…
ahem… combien ne travaillent pas et/ou seront disponibles à l’heure de la sieste ? Lorsque vous aurez fini cette liste… combien de fois par semaine pensez-vous qu’il est raisonnable de vous parler sans envahir l’espace vital de l’autre ? et enfin dernière question… quelle est la probabilité que leur enfant sieste en même temps que le votre ?

voilà… c’est dit…

Mais non ne partez pas ! Je ne veux pas vous décourager du congé parental mais simplement vous aider à le préparer pour qu’il reste pour vous comme pour votre enfant (ou vos enfants), un super souvenir riche de nouvelles expériences…  (c’est beau hein !)
Allez zou ! on se remotive !

Tout est une question d’organisation ! d’anticipation !

Je vous propose quelques pistes à étudier avant de prendre votre décision ou lorsque votre congé commencera à vous sembler long 😉

A étudier avant pour profiter PENDANT 🙂

1/ Essayer de garder une longueur d’avance

Ce n’est pas toujours évident mais en ce qui concerne les livres et les jouets, essayez d’avoir toujours quelques objets pour lesquels « il est trop petit pour ça ! ». Parce que bientôt il ne sera plus si petit et du coup vous ne vous retrouverez pas sans rien du jour au lendemain !

Pour les vêtements, pensez aux basiques : jean, body, pyjama, gilets… qui s’utilisent en toute saison.

Aux anniversaires, Noël et autres fêtes de famille, n’hésitez pas à prévoir (au cas où l’on vous demande votre avis) des articles pour plus tard… et prévoyez une petite photo pour la gentille personne qui aura offert le cadeau dans les mois suivants ! il/elle sera ravie de voir que « oui effectivement ça sert finalement » 😉

2/ Prévoir des lieux stratégiques de repli GRATUITS

– Repérer les squares, parcs et autres aires de jeux près de chez vous. Cela peut paraître bête mais parfois les parcs de jeux sont placés dans des endroits incongrus… après un parking dans une impasse au hasard 😉 Le plan de votre ville vous sera très utile !
Parfois en se déplaçant sur les villes très proches, on peut trouver des aires de jeu proposant d’autres équipements, vous pourrez ainsi varier les plaisir dans l’éventualité où le soleil vous permettrait de longues périodes à l’extérieur !

– Se renseigner auprès de sa mairie et des mairies alentours sur les lieux d’accueil parents/enfants (LAEP). Ils sont parfois ouverts aux non résidents. Très souvent gratuits ou demandant une contribution libre, ils vous permettront de vous retrouver avec d’autres parents dans votre situation et avoir ces fameuses discussions entre adultes consentants ! Vos enfants pourront également rencontrer d’autres petits de leur âge ou un peu plus vieux, se sociabiliser, apprendre le concept de partage d’un espace, et appliquer les règles de vie en communauté.
Ces lieux d’accueil sont en général animés ou bénéficient a minima de la présence d’une puéricultrice qui proposera parfois des ateliers, mais surtout pourra vous conseiller sur les thèmes du sommeil, de l’éveil ou autre.
Le bonus ! Vous pourriez sympathiser avec d’autres parents et avoir ainsi des personnes chez qui vous rendre ou à accueillir lorsque les LAEP seront fermés et accessoirement… laisser les enfants s’épuiser jouer entre eux une après-midi !

Les médiathèques, ludothèques, bibliothèques municipales : Certaines sont gratuites et proposent des ateliers pour les petits en plus de vous fournir en prêt des livres, jeux, DVD, etc.

3/ Prévoir des lieux de repli stratégiques peu coûteux ou des sorties exceptionnelles

Parce que même si vous êtes particulièrement bien situés, vous aurez envie de casser votre routine, essayez de prévoir des expositions, salons ou autres animations que vous souhaitez voir avec votre enfant.
Il existe aussi de nombreuses structures couvertes de jeux de type Parkids (clic) prévoyant des espaces réservés aux moins de 3 ans. Ces espaces permettent de s’amuser tout en aidant au développement moteur.L’entrée adulte est généralement offerte mais le prix de l’entrée enfant ainsi que les heures d’ouvertures sont très variables d’une salle à l’autre.
La formule abonnement peut veut permettre de « réduire » le coût sur le long terme.

4/ Se renseigner auprès des MJC, piscine et autres associations sur les loisirs proposés aux enfants

Souvent des cours de babygym voir de gym pré-baby sont proposés, de l’éveil musical, etc. Les coûts peuvent cependant très vite grimpés. Les organismes proposent parfois un tarif non résident donc pensez à regarder également sur les villes alentours ce qu’il est possible de faire… que dis-je de laisser faire à votre conjoint avec votre enfant.

2 avantages : Ce rendez-vous privilégié leur permettra de se retrouver étant donné que la proportion de temps passé ensembles est de fait plus faible qu’avec vous… Un moment, à eux avec de nouvelles choses à vous raconter. Mais surtout du temps pour vous ! pour souffler, vous ressourcer, dormir, aller chez le coiffeur, pratiquer une activité… ai-je vraiment besoin de faire une liste ? 😉

5/ les brocantes et autres vide-greniers

Lorsque les enfants grandissent et qu’aucun autre enfant n’est prévu, les familles vendent des anciens jeux et vêtements à des coûts défiants toute concurrence. La qualité est variable selon les villes mais cela peut valoir le coût coup de se déplacer de quelques kilomètres pour trouver des articles d’exception. Oui bien sûr les vêtements ont déjà été portés et les jouets utilisés mais concrètement beaucoup sont en excellent état et rien ne vous oblige à acheter des vêtements tâchés 😉 Il vous suffit de passer au stand suivant !

Les points clés : vérifier les coutures, la présence de tâche, la taille (même si l’article est rangé dans le bac 2 ans) et la marque, le prix, si les piles fonctionnent encore pour les jouets à piles. Si vous prenez plusieurs articles, et que les prix initiaux ne vous conviennent pas, il ne faut pas hésiter à demander au vendeur si il/elle vous ferait un prix ou vous offrirait un article. Si tout est en excellent état et à un euro… ne soyez pas choqué(e) d’essuyer un non de lassitude… rester une journée sur une chaise pour essayer de rentabiliser son emplacement et devoir systématiquement négocier des prix déjà bas n’est pas très réjouissant pour un vendeur 🙂

Si vous recherchez un article précis et/ou encombrant, n’hésitez pas à demander aux vendeurs s’ils auraient l’article en leur possession sans l’avoir amené ! Parfois on ne déplace pas ce que l’on n’est pas certain de vendre !

6/ Prévoir des ateliers Do It Yourself (DIY), fais-le toi même !

En surfant sur internet (et bientôt Dans mon nid 😉 ) vous trouverez des idées de bricolages à réaliser avec et/ou pour vos enfants. Ces occupations « en famille » permettent de recycler des choses simples que l’on trouve souvent chez soi et les transformer en quelque chose d’utile.

7/ Les crèches et halte garderies

Certaines proposent des accueils ponctuels. Il est donc important de vous renseigner sur les procédures d’inscription sur liste d’attente si vous êtes intéressés… voire de tapoter à la porte de ces établissements directement pour vous faire connaître. Cela peut vous libérer une demi-journée pour glander, faire le ménage, courses, repassage… et pourquoi pas vous former, reprendre des études, réfléchir à votre orientation professionnelle !

Ce que vous direz après … (enfin je l’espère)

« Mon congé parental a été un vrai bonheur. J’ai parfois trouvé le temps un peu long, le travail me manquait, les collègues mais j’ai appris à mieux connaître ma ville et mon enfant. »

Bien sûr, je ne vous conseille pas de prévoir un planning démentiel ! C’est aussi l’occasion lorsque cela est possible de respecter le rythme de son enfant et ne pas lui imposer trop tôt les réveils forcés qu’il connaîtra bien assez tôt. Nécessairement la présence d’un aîné allant à l’école annule la dernière phrase 😉

Mais connaître ces possibilités permet aussi d’envisager sereinement sa semaine et/ou de rebondir en cas de météo peu clémente (oui je suis traumatisée par la météo cette semaine et pour cause !!! )

N’hésitez pas à partager avec moi vos trucs & astuces, conseils et autres retours d’expérience sur le congé parental !

Réponse bonus : si cela était à refaire, dans les mêmes circonstances, je le referai. Nous avons maintenant des amis de notre âge à quelques rues de la maison. Je suis plus impliquée dans ma ville. Mon fils a des copains qu’il reconnaît et avec qui il s’entend très bien. Que demander de plus ?!

Heian-jingu_shinen_IMG_5748_0-25-préparer-son-congé-parental

Source photo : Wikipédia

© Dansmonnid, 2013.

Publicités

3 commentaires Ajouter un commentaire

  1. Emilie dit :

    Bonjour ! Merci pour cet article, je m’y retrouve complètement
    Au bout de 10 mois je trouvais le temps long, et j’ai alors cherché chacune des idées sans savoir qu’elles étaient regroupées ici.
    Aujourd’hui après 16mois je recherche comment mieux organiser mon quotidien (l’intendance) sans délaisser mon fils, mais je suis déjà ravie de voir que niveau occupation je suis dans le vrai pour profiter des mois qui me reste ! Merci

    1. Dans mon nid dit :

      Bonjour Emilie,
      Avec plaisir. J’espère que vous trouverez d’autres articles utiles.
      je vous souhaite un beau congé parental 🙂

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s