Comment découper un igname ? … et un peu plus ;)

Aujourd’hui, je partage avec vous une petit tutoriel.

En effet, suite à la publication de la recette du colombo de poisson (clic) et de celle des bouchées d’igname (clic), vous avez été plusieurs à me faire remarquer que tout la découpe de l’igname pouvait poser question la première fois.
Cet article répondra je l’espère à vos questions, mais vous pouvez bien sûr m’en poser de nouvelles en commentaire ou dans la rubrique contact (clic).

 

Trouver et choisir un igname

 

Les ignames se trouvent très facilement en grande surface au rayon fruits et légumes exotiques de nos jours. Sa peau est recouverte de fibres marrons, contrairement à la peau du manioc qui est lisse.
Le prix est très variable d’une enseigne à une autre, je ne mettrai pas d’indication ici.
En revanche, je précise que comme les bananes plantains et de nombreux autres produits exotiques, vous pouvez trouver ces ingrédients dans de nombreuses épiceries de proximité vendant des produits originaires des Antilles ou de l’Afrique Maghrébine comme Noire.

 

Avant d’envisager la découpe, je vais vous donner quelques astuces pour choisir au mieux votre igname.
Il s’agit d’un tubercule fragile mais très utilisé en cuisine aux Antilles notamment. Le moindre choc durant le transport engendrera de vilaines tâches qui vont s’étendre très rapidement. Vous constaterez même parfois un ramollissement de la chair de l’igname pour les coups les plus violents.
Ces tâches et ramollissements sont à ôter à la pointe du couteau comme vous le feriez pour les « yeux » de la pomme de terre.

 

Le souci c’est que les coups reçus durant le transport ou les chutes de l’étal ne se voient pas à l’achat pour les plus légers.
Dans certaines épiceries de proximité, vous pouvez demander à ce que l’igname soit coupé afin d’ôter une extrémité et vous assurer que la chair est blanche et ne comporte de pourrissement interne.
Si vous n’avez pu obtenir ce privilège à votre premier achat, n’hésitez pas à le demander lorsque vous aurez le statut d' »habitué » 😉

IMG_1230

Photo réalisée par Anna et Olivia.

 

Découper un igname 

 

La découpe de l’igname nécessite un bon couteau à grande lame. Sa chair est très ferme avant cuisson, un simple couteau d’office ne conviendra pas.
J’utilise en général mon couteau en céramique qui a une lame de 20 cm.

 

Laver l’igname.
Couper ensuite les extrémités « pointues ».
Réaliser des tronçons d’environ 4cm d’épaisseur.
Chaque tronçon est ensuite pelé comme pour une courge, poser le tronçon à plat sur une planche à découper.
Passer la lame du couteau au plus près de la peau.
S’assurer que le tronçon ne comporte pas de trace brune visible sinon l’ôter ou les ôter avec la pointe du couteau.

Vous constaterez au bout de quelques minutes que votre igname devient visqueux. Une sorte de lait est sécrété par la chair. Cela est tout à fait normal. C’est ce lait qui permettra d’épaissir la sauce de votre plat.

 

Dans mon nid tuto découpe igname

Photo réalisée par Anna et Olivia.

 

 

Cuire un igname

 

Rincer les tronçons ainsi nettoyés.
Couper chaque tronçon en 2 à 4 morceaux selon le diamètre de votre igname.
Placer vos morceaux dans le plat de cuisson au choix directement dans la sauce, à la vapeur ou dans une marmite d’eau froide. Je n’aime pas trop cette dernière méthode car le lait est finalement « perdu » dans l’eau qui sera jetée après cuisson. Je trouve que l’igname tient moins bien de cette façon.
La cuisson prendra 20 à 30 minutes selon la taille des morceaux coupés.

 

Retrouvez des recettes à base d’igname Dans mon nid dont  la recette du colombo de poisson (clic) et de celle des bouchées d’igname (clic).

 

colombo de poisson Antilles perche Martinique

 

Sur cette photo, vous apercevez de l’igname cuit vapeur (les tranches blanches) et de l’igname cuit dans la sauce du colombo.

 

Mais oui, mais non :p

 

L’igname va agir comme une pomme de terre dans un plat en sauce et permettra d’épaissir la sauce sans ajouter de liant.
Le manioc agit d’avantage comme un liant.
Si vous remplacez l’igname par du manioc, vous n’obtiendrez pas la même texture au niveau de votre plat.

En magasin spécialisé, vous pouvez trouver un autre tubercule appelé dachine qui aura la même action épaississante que l’igname sans modifier la texture du plat.

 

Alors, que cuisinerez-vous cette semaine ? 😉

 

© Dansmonnid.

Publicités

2 réponses à “Comment découper un igname ? … et un peu plus ;)

  1. Pingback: Bouchées d’igname et de morue | Dans mon nid·

  2. Pingback: Colombo de poisson | Dans mon nid·

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s