Bagels au Roquefort Papillon (avec ou sans robot)

Aujourd’hui, je vous propose un pain bien savoureux pour vos pique-niques estivaux ou printaniers.
J’ai toujours peur en amenant du fromage qu’il fasse trop chaud, et selon les lieux de pique-nique avec 2 loulous, le sac de change, les jeux et j’en passe… l’idée d’amener une glacière en plus du panier repas me donne envie de me greffer un troisième bras ! Si comme moi vous souhaitez faire plaisir en vous simplifiant la logistique, je vous propose de réaliser ces délicieux bagels au Roquefort Papillon.

Nous les avons dégusté de deux façons :
* simplement avec une confiture de cerises noires
* en sandwich… la recette en bas de cet article ^^

 

Préparation : 30 minutes // Cuisson : pochage + 25 minutes au four

 

Ingrédients pour une dizaine de bagels
150g de farine complète
350g de farine de blé T45 ou T55
25g de sucre roux
3g de sel
150 à 180g de Roquefort Papillon selon votre goût
300g d’eau
20g de levure fraîche
2cs d’huile d’olives noires

Pour le pochage :
2 litres d’eau
1cs de bicarbonate de soude
2cs de sirop d’érable

 

 

 Confection de la pâte

Faire fondre à feu moyen le Roquefort coupés en morceaux dans l’eau.
Une fois fondu, débarrasser le mélange dans un plat , le filmer et le placer au congélateur ou le réfrigérateur.
Lorsque le mélange a atteint environ la température ambiante, le récupérer et émietter la levure fraîche.
Mélanger jusqu’à dissolution complète.
Ajouter l’huile.

Dans le bol de votre batteur ou un saladier, mélanger les éléments secs  à l’aide du crochet quelques secondes à vitesse 3 : les farines, le sucre roux, le sel.
Ajouter la préparation à base de Roquefort et mélanger à vitesse rapide jusqu’à ce que la pâte soit entièrement rassemblée (1 à 2 minutes sur mon kmix).
Sans robot, le principe est le même. Il faut pétrir la pâte jusqu’à ce que tout le liquide soit absorbé par la farine.
On ne cherche pas à trop la travailler ni lui donner de la force contrairement à une brioche.

Dé-sécher ensuite la pâte avec la feuille 30 à 45 secondes à vitesse rapide.
Former une boule avec la pâte. Elle est élastique mais ne colle pas aux doigts.
Filmer et réserver à température ambiante pour une pousse rapide ou toute une nuit au réfrigérateur.
La pâte doit a minima avoir doublé de volume afin que la mie ne soit pas trop compacte.

 

Récupéré la pâte et la peser.
Diviser en une dizaine de pâtons de poids égaux. J’ai obtenu dix pâtons de 100 à 105 grammes.
Fariner vos mains.
Dégazer chaque pâton en tapant avec la paume deux fois.
Replier les extrémités du pâton vers le centre.
Bouler et réserver sur une feuille de papier sulfurisé légèrement fariné.

Récupérer la première boule de pâte, avec vos mains farinées, percer le centre et élargir le trou jusqu’à ce qu’il atteigne  environ 4 cm.

Dorer avec le blanc d’œuf mélanger à un peu d’eau.
Réserver. Laisser pousser dix à vingt minutes à température ambiante.
Le bagel doit visuellement avoir augmenter de volume.

Lorsque les bagels ont bien poussé, mettre à chauffer à feu moyen l’eau avec le bicarbonate de soude et le sirop d’érable.
Préchauffer le four à 250 degrés en chaleur tournante avec un récipient d’eau froide dans le fond.
Disposer des papiers absorbants sur des plaques de cuisson.
L’eau doit être frémissante et le rester, si elle  bout, baisser le feu.
Plonger les bagels par un, deux ou trois dans l’eau bouillante, il doivent avoir l’espace suffisant pour remonter à la surface.
Lorsqu’il remonte, les retourner et les laisser 30 secondes à une minute de plus dans l’eau.
Les récupérer avec un écumoire et les poser sur du papier absorbant pour enlever l’excès d’eau.

Placer les bagels sur une plaque à pâtisserie en quinconce.
Ôter le récipient d’eau, enfourner.
Baisser immédiatement la température du four à 190 degrés 20 à 25 minutes.

 

Servir accompagné de confiture de cerises noires ou garnis en sandwich.

 

La brindille en plus
Le Roquefort étant cuit, si des femmes enceintes se joignent à vous elles pourront déguster ces bagels en toute sécurité 🙂
Pour un sandwich riche en goût, couper le bagel en deux dans l’épaisseur. Tartiner l’intérieur de tapenade d’olives vertes. Garnir avec des tomates semi-confites et ajouter du jambon cru auquel vous enlèverez le gras. Couper en deux (ou pas). Et voilà ^^

 

Bagels au roquefort 2

 

 

© Dansmonnid.

 

Publicités

6 commentaires Ajouter un commentaire

  1. Ah! Les bagels… C’est un péché mignon! J’ai un coup de coeur particulier pour la version saumon fumé, cream cheese légèrement citronné avec quelques dés de concombre!

    1. Dans mon nid dit :

      J’adore aussi mais je suis souvent déçu dans les « restaurants » ils sont plutôt secs.
      Je mettrai une photo de la mie ce soir.
      Elle est bien aérée 🙂

      1. C’est vrai… ils sont rarement « du jour »!
        Ceci explique cela!

    2. Dans mon nid dit :

      ce n’est pas faux 😉

  2. 07marie dit :

    hop dans mes favoris !

    1. Dans mon nid dit :

      🙂
      N’hésite pas à me donner ton avis lorsque tu auras testé ^^

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s