Dans le nid de … l’atelier de God Save the Teatime !

Aujourd’hui, je vous propose de découvrir une créatrice dont l’univers poétique amène un peu de douceur dans un monde de brutes.
J’ai découvert le travail de God Save the Teatime via ses #Instatrain notamment. L’idée est simple, elle poste sur Instagram (clic) la création en cours durant ses trajets en train ! Chats à l’allure so British et licornes à paillettes m’ont donné envie d’en savoir un peu plus…

 

Comment j’ai découvert l’atelier de God Save the Teatime ?

En naviguant sur sa boutique Etsy (clic), je suis tombée amoureuse de petites étiquettes qui ont agrémenté les contenants à chocolats pour le baptême de Piou (oui oui chocolats 😉 ). Cela a été ma première commande chez elle… et surtout le déclic pour un vrai coup de cœur !
J’ai suivi son travail plus assidument mais nous sommes éloignées géographiquement, je n’avais donc pu la rencontrer « en vrai ».
Nous avons cependant eu plusieurs échanges pour ma commande d’étiquettes et plus récemment pour la réalisation de mes premières cartes de vœux professionnelles 🙂

 

Un travail sur catalogue ou personnalisé et à chaque fois un vrai plaisir de recevoir une commande qui me correspond !… Sans oublier la petite touche British jointe à l’envoi 😉
C’est pour cela que je tenais à vous faire découvrir le travail de l’atelier de God Save the Teatime et en profiter pour lui poser quelques questions indiscrètes 🙂

 

 

Pourquoi avoir appelé ton atelier « God Save the Teatime » ?

God Save the Teatime a été le nom de mon blog pendant presque 10 ans et de multiples aventures, et au moment de choisir un nom pour ma marque, ça a été une évidence.

Ce décalage British, l’amour des pois et du thé (et du goûter!), tout est contenu dans ce nom, qui est certes, très long, mais aussi tout à fait représentatif de la marque aujourd’hui: décalé, original, soigné, avec de l’amour et de l’humour (sans oublier des pois et des motifs plein de peps) et toujours créé artisanalement.

grues en origami par god save the teatime

Ton univers est à la fois enchanté et épuré. Es-tu une petite fée rêveuse ?

Je me présente souvent comme une Mary Poppins pour mon côté très ancré dans l’univers enfantin et ma capacité à faire de la magie dans mon travail (sauf quand on parle de comptabilité, là…)! Je suis rêveuse (le nez collé contre la vitre du train, c’est moi) et passionnée par les contes et autres belles histoires pour les moins de 10 ans, mais aussi les pieds bien sur terre parce qu’aujourd’hui cet univers est devenu mon métier et qu’il faut de la rigueur et de l’organisation 🙂

Comment as-tu appris la couture ? As-tu toujours été une bonne couturière … ou mon cas n’est-il pas si désespéré ?! 😉

Ma maman et mes mamies ont toujours bricolé des tas de choses et fait de la couture alors avant de dépasser le mètre vingt, j’avais déjà tenté l’expérience de la machine à coudre. Par contre, j’étais très peu patiente pour ça à l’époque et je me souviens avoir envoyé bouler bien des choses quand le fil de ma canette se coinçait et que je n’arrivais plus à rien! Avec l’âge, la vie, les études et le travail, je n’ai repris la couture qu’il y a 7 ans lorsque je me suis posée à Angers avec une vie plus stable (d’adulte?). Aucun cas n’est désespéré et j’en suis la preuve, avec de la patience mais surtout avec l’envie, on peut réussir à soulever des montagnes (ou à replacer des fils de canette correctement)!

Tu as réalisé des tutoriels pour le décor de tasses (clic), quel kit de base recommandes-tu pour ceux qui souhaitent se lancer ?

L’idéal est d’avoir une tasse qu’on a marre de voir à la maison et hop! on recycle et on en fait LA tasse qu’on va aimer d’amour tous les jours! Sinon les grandes surfaces ont généralement des tasses unis pour des projets DIY. Il faut également de la peinture pour porcelaine et dans le cas d’un kit DIY, il vaut mieux se tourner vers des stylos type Pébéo, ça vous évitera d’apprendre aussi à devenir Picasso 🙂 Un four est aussi bien pratique si on veut fixer la couleur, on peut rajouter des pochoirs pour aider, du papier calque, mais surtout plein d’idées!

 

tasse nuage god save the teatime

 

Pour ceux qui souhaitent voir tes créations, qui sont tes revendeurs ?

Aujourd’hui, hormis ma boutique en ligne Etsy (clic), on me retrouve dans des boutiques à Toulouse, en Bretagne et Pays de la Loire, mais aussi bientôt à Lyon et Paris (dans l’été au plus tard) pour des collections inédites pour ces boutiques la plupart du temps et mes best sellers.

Je serai présente aussi la veille de la fête des mamans (le 30 mai) à Grenoble lors du plus beau marché de créateurs de la région, il faut venir me faire une bise et dire bonjour à Simone (la licorne)!

Tu crées des petits bonheurs pour les autres… mais quel est le tien ?

Mon petit bonheur, c’est d’être entourée de ma famille et mes amis les plus proches pour partager des moments autour d’un bon goûter, refaire le monde, parler de l’avenir et surtout être juste heureux d’être ensemble!, je me nourris de ces ondes positives pleines d’amour!
Sinon, si j’ai droit à un deuxième petit bonheur, c’est le thé à la violette que je ramène de mes voyages à Toulouse et que je savoure un matin de printemps sur la terrasse avec le soleil qui se lève et presque aucun bruit dans la ville qui dort encore.
carte demande en mariage l'atelier de god save the teatime

Quelle serait ta brindille en plus ?

Mon petit plus, c’est la spontanéité (qui parfois peut me jouer des tours il faut bien le dire) qui transparaît à la fois dans mes créations qui peuvent prendre vie d’une minute à l’autre parce que y’en a un là-haut dans ma petite tête qui voulait pas dormir, mais aussi dans la vie! Dans mon travail, ça prend aussi la forme de mes choix de tissus, colorés et plein de pétillant, c’est réellement un reflet de qui je suis dans la vraie vie! Une anecdote rigolote: lors du vernissage de la boutique éphémère à Lyon en novembre, on m’a appelée de derrière et en me retournant (alors que je parlais déjà à quelqu’un), on me présente une jeune femme, mon réflexe pour dire bonjour a été de faire un salut de la main façon reine d’Angleterre! Heureusement, ça a bien plu à la personne, mais tout le monde autour a rigolé et j’ai pris conscience que ce n’était pas forcément la façon la plus adulte de se présenter (sauf quand on est Elisabeth II bien sûr!) dans un évènement officiel! Donc si jamais un jour vous croisez une fille avec des chaussettes pas de la même couleur et qui fait un salut de reine, c’est sans doute moi et je suis très sympa 🙂

 

tasse drinking tea god save the teatime
 Voilà, vous en savez plus sur cette petite fée à paillette qui se propose de réaliser de quoi embellir vos jolis jours… Pour découvrir sont travail vous pouvez suivre son Compte Instagram (clic) ou sa Page Facebook (clic). Pour commander… une partie du catalogue est sur sa Boutique Etsy en ligne (clic).
La brindille en plus :
Les photos illustrant cet article sont issues de la boutique Etsy de l’atelier de God Save the Teatime qui en est l’auteur.

Je vous souhaite une très belle journée et à bientôt… dans mon nid 😉

 

© Dansmonnid.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s