Arsiloe par Caroline Chik

Aujourd’hui, je vous propose de découvrir l’univers poétique d’Arsiloe par Caroline Chik 🙂
J’ai découvert son travail par un heureux hasard et je suis tombée amoureuse du concept de bijoux photographiques. Il nous est souvent proposé de personnaliser des objets du quotidien avec les photos de nos proches. Caroline a choisi de porter le concept au rang d’art afin de l’appliquer à tous types de photos et de supports.

 

_MG_9923

 

Ce que j’aime : 

  • l’originalité de son concept : J’aime avoir des bijoux uniques. En créer à partir de mes photos de paysage ou de famille est le meilleur moyen 🙂
  • L’originalité du support : les colliers ont pour support des pièces chinées qui donnent un cachet des plus particulier à chacune de ses créations. J’ai par la suite découvert qu’elle réalise des boucles d’oreilles et ceux qui me connaissent savent que c’est un de mes accessoires fétiches 🙂
  • Les prix tout doux. Pour un collier avec bijou photographique on peut trouver son bonheur dès 25 euros… Oui oui, je ne me suis pas trompée de chiffres ^^ Je vous laisse découvrir son site et un échantillon de sa collection Arsiloe (clic)
  • La variété de ses créations : des bijoux mais aussi des aimants, des photophores, des « vitraux » photographiques et des tirages argentiques sur carreaux de faïence

Pour toutes ces raisons, j’ai eu envie de vous faire découvrir son travail et sa belle personnalité à travers 7 questions auxquelles Caroline a eu la gentillesse de répondre.

 

1/ Pourquoi le nom poétique d’Arsiloé ?

J’ai choisi ce nom pour souligner l’aspect artistique de ma démarche.
Mais je peux développer : C’est un mot-valise qui réunit le mot « ars », art en latin, et le nom Siloé, qui serait plus long à expliquer, mais que j’aime en tout cas pour sa consonance poétique et philosophique. Bref, j’ai inventé ce nom il y a une dizaine d’années,  lorsque j’étais étudiante, pour un site internet dédié à ma pratique artistique, et puis j’ai souhaité le garder pour mes créations artisanales.

 

2/ D’où te vient cette passion pour la photographie et les techniques anciennes ?

 

J’ai appris à prendre des photos étant petite fille, avec l’appareil reflex de mon père. Adolescente j’adorais aller tirer mes photos et faire des expérimentations au labo du lycée. Et puis j’ai fait des études en arts plastiques et photographie, jusqu’au doctorat, où j’ai vraiment pu approfondir les questions qui me passionnaient, et notamment, celle des origines de la photo, qui s’est imposée naturellement au cours de mes recherches. Après mon doctorat (et un post-doctorat au Canada), j’ai eu besoin de retourner vers une pratique de la photographie, que j’avais délaissée au profit de la théorie. J’ai eu envie de faire, avec les moyens d’aujourd’hui, des objets photographiques comme on faisait au XIXe siècle. J’ai voulu m’intéresser concrètement aux usages sociaux et populaires de la photographie, que j’avais étudiés jusque là d’un point de vue historique. Je crée donc des cadeaux photographiques personnalisés, en vogue aujourd’hui avec internet, mais dans un esprit Belle Epoque…

 

pendentif-femme-rétro

 

3/ Peut-on commander des bijoux photographiques à partir d’une photo prise avec un portable ?

Bien sûr. Le bijou étant de petites dimensions, il n’est pas nécessaire d’avoir une photo de haute résolution, ni de grande qualité. Et puis au besoin, chaque photo peut être améliorée, discrètement, c’est-à-dire légèrement retouchée.

 

4/ J’ai de vieilles photos de famille papier et des diapos peut-on aussi partir de ces supports ?

Oui, je numérise les photos sur papier et les diapos sans problème.

 

bijoux photographiques Arsiloe Arsiloé Caroline Chik création photo made in France

 

5/ Si j’ai un bijou auquel je tiens particulièrement, peut-on essayer de monter une photo dessus ?

Oui, à condition que le bijou s’y prête. Il faudrait que je le voie pour te dire.

 

6/ Comment commander ?

Par mail à l’adresse contact@arsiloe.fr, ou via le formulaire de contact du site www.arsiloe.fr, ou encore par téléphone pour un premier contact.

 

7/Où te trouver ?

J’exposerai mes créations (des bijoux, mais aussi des aimants, des photophores, des « vitraux » photographiques et des tirages argentiques sur carreaux de faïence)
* au marché de Noël de Crespières le 28 novembre prochain,
* au marché de Noël de La Celle Saint Cloud, les 5 et 6 décembre prochain.
* au marché de Noël de Saulx-les-Chartreux les 12 et 13 décembre,
* au forum des entrepreneurs de Médan dont la nouvelle date sera communiquée sur ma page Facebook.

_MG_9905

Je vous invite donc à découvrir son travail sur son site ou l’un des marchés de Noël auxquels Caroline participera tout au long du mois.

 

Source et crédits photos : Caroline Chik // Arsiloe

 

© Dansmonnid.
Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s