Nos 3 dessins animés chouchous

Aujourd’hui, je partage avec vous un article qui me trotte dans la tête depuis plusieurs mois… peut être même années.
OUI mes fils regardent la télévision. Je minutais l’accès pour Piou à 2 ans et regardais avec lui. Aujourd’hui, je suis plus cool avec mini-Piou qui regarde ces dessins animés comme son frère.

1// Télé or not télé ?

Comme le dit l’adage, avant j’avais des principes maintenant j’ai des enfants 😉
Ils n’ont pas un accès illimité aux écrans, je précise, et nous regardons souvent les épisodes ensembles en moment câlin, cela ne les empêche pas de réclamer des livres.
Nous avons commencé par Trotro, Barbapapa et autre Tchoupi mais je me suis aperçue que Trotro et Tchoupi étaient de belles canailles qui donnaient un peu trop d’idées au Piou. Barbapapa devient assez rapidement très militant avec des images que je trouvais anxiogène pour des petits enfants. Un jour en cherchant à la télévision un programme, j’ai opté pour les recherches Youtube.
Cela correspond finalement davantage à notre mode de vie. Les enfants n’ont pas de plage horaire d’accès à la télévision. Nous décidons au fil de l’eau si oui ou non ils peuvent regarder un épisode ou deux.
Avec cette méthode je mets en revanche en garde contre des épisodes trafiqués par des indélicats avec des dialogues inapropriés, des publicités pas toujours adaptées avant la diffusion de l’épisode et enfin l’enchaînement automatique en cas de  playlist vers des contenus non adpatés également.

Depuis nous avons opté pour un abonnement Netflix … enfin nous avons testé le mois gratuit et puis nous sommes restés abonnés 😉

 

2// Les octonautes pour apprentis commandant Cousteau

Dans nos dessins animés chouchous, les octonautes est le numéro 1 !
Ces animaux protègent les fonds marins et aident les animaux qui peuplent les océans.
Ils sont végétariens et organisés comme dans une série d’aventures 😉 Il y a un chef, une ingénieure bricoleuse, un infirmier, un aventurier, deux scientifiques et un érudit… sans oublier les cuistots maladroits, d’adorables végétaux qui ne parlent pas trop mais apportent la touche comique.
Un animal ou un écosystème est mis en avant par épisode d’une dizaine de minutes. A la fin de chaque épisode « la minute sous-marine » récapitule en chanson les caractéristiques apprises sur l’animal et montre une courte vidéo réelle de l’animal dans son milieu.

C’est réellement bluffant à quel point les enfants sont immergés dans l’aventure. Il n’y a pas de débordement sur le langage. L’entraide et le respect sont au cœur de chaque aventure. J’ai même été étonnée que Piou reconnaisse à 3 ans les rémipèdes et les blennie dents de peigne lors de nos visites d’aquarium durant les vacances. Ce qui m’a confortée dans l’idée qu’un dessin animé peut également être instructif pour nos enfants.

Il y a toujours du suspens sans instaurer de peur traumatisante même sur les épisodes concernant les sortes de requins ou les  vampires des abysses 🙂

Mini-Piou aussi est fan, surtout du chat pirate et du colonel Barnacle, ce qui permet de regarder un épisode sans frustrer l’un ou l’autre.

 

image-les-octonauts-12-images-pour-toi

 

3// Mouk pour les cyclistes apprentis globe-trotter

Mouk est un ours qui fait le tour du monde à vélo avec son copain Chapapa le chat. On ne sait pas trop si ce sont des ados, des enfants ou de jeunes adultes. Ils ont des réactions d’enfants mais semblent vivre seuls ainsi que leurs amis Popo et Mita. (c’est surtout une question que JE me pose).

Plus sérieusement chaque épisode d’une dizaine de minutes met en avant un pays et ses traditions. Parfois, comme pour la Crète, plusieurs épisodes y sont consacrés. Ils rencontrent de nouveaux amis ou vont rejoindre des personnes qu’ils connaissent déjà. L’épisode débute toujours par une visioconférence avec leurs amis restés au pays (on ne sait pas lequel non plus 😉 ) pour introduire l’aventure du jour. Il y a souvent un parallèle fait avec ce que vivent leurs amis qui ne voyagent pas, une façon aussi de dire qu’il y a près de chez nous de petites aventures et de petits bonheurs à observer.

C’est très coloré et la chanson reste dans la tête trèèèèèèèèèèèèèès longtemps ^^
Pour les pays que je connais j’ai trouvé qu’ils étaient proches de la réalité des coutumes et que l’histoire était bien amenée. Les enfants se laissent facilement portés par l’aventure et les nombreux rebondissements. Pas de gros mots, beaucoup de fous rires et pas d’éléments réellement effrayants non plus. Bref de bons moments à partager en famille !

mouk-source-milimages

 

4// Puffin Rock pour les fratries aimantes

Je termine ce top 3 par un dessin-animé découvert grâce à Netflix. Puffin Rock est la très mignonne histoire de Oona et son petit frère Baba qui sont d’intrépides macareux qui parcourent leur île et partagent de nombreuses aventures.

Au début de la série, Baba est un bébé macareux que l’on voit évoluer au fur et à mesure des épisodes. Il grandit et acquiert de nouvelles compétences, apprend à parler comme un véritable bébé. Le rire de Baba est très communicatif et sonne comme des crécelles. Sa sœur veille sur lui et grandit aussi au fur et à mesure des épisodes. C’est assez rares dans les dessins animés de voir les personnages évoluer en âge et en maturité.

Les garçons regardent les épisodes blottis l’un contre l’autre. Mini-Piou raconte toujours ce qu’a fait Baba alors que Piou lui fait remarquer que sa grande sœur s’occupe bien de lui. Chacun prêche pour sa paroisse mais niveau identification c’est super. On apprend au passage quelques trucs sur la vie des macareux mais la relation frère/sœur est réellement le cœur du dessin animé.

C’est aussi le plus court, chaque épisode dure un peu moins de 7 minutes générique compris. Il est donc particulièrement adapté aux tout petits.

puffin-rock-image-netflix

 

Bonus :

Plus difficile à trouver mais très riche en apprentissage « les petits Einsteins » sont également plébiscités par mes fils.
Ce sont les aventures de quatre petits génies chacun ayant son/ses domaine(s) de prédilection (danse, musique, sciences, chant, etc.)
Ils parcourent le monde et l’espace avec leur fusée. Chaque épisode est une mission. Pour résoudre la mission et l’accompagner, les enfants découvrent une œuvre musicale et une ou plusieurs peintures, un ou plusieurs pays.
Si Piou commence à résoudre les énigmes avec les héros, mini-Piou aide en tapant le rythme au fil des épisodes.

Je ne sais pas s’ils retiennent  1/10ème de ce qu’ils voient mais l’épisode sur les papillons empereur les a marqués et cela contribue de toute façon à leur culture générale.

 

les-petits-einstein-04

source disney-planet.fr

 

Vous savez maintenant tout de nos moments télés en famille. Et vous, quels sont vos dessins animés préférés ?

 

Source image à la une : rugbyclub.wordpress.com

© Dansmonnid.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s